PATHOLOGIES CHEZ LE MATIN DE NAPLES

PRESENTER UNE RACE DE CHIEN SANS PARLER DES PATHOLOGIES

LES PLUS COURRANTES QUI LA TOUCHENT

 

C'EST TRAHIR CETTE RACE

Comme tous les chiens le Matin de Naples doit être vacciné

 

Le vaccin de base (DHPP ou DA2PP) Protection pour 4 maladies.

 

Pour les chiots, une première vaccination avec rappel à 1 mois d’intervalle

Puis rappel annuel

 

1-Le distemper (ou maladie de carré) : taux de mortalité est d’environ 50%.

 

Maladie multisystémique pouvant affecter autant le chien que d’autres espèces courantes telles les ratons laveurs, moufettes, renards et furets. Se contracte par voie aérienne ou par contact avec les sécrétions d’un animal infecté, et résulte en une multitude de symptômes différents tels fièvre, diarrhée, problèmes respiratoires, convulsions ou autres troubles neurologiques.

 

•C’est une maladie virale mortelle ayant des symptômes semblables à ceux de la rage, mais qui n’est contagieuse que pour les chiens.

•Ce virus est éliminé par les sécrétions et les excrétions. Il est également aérosol, c'est-à-dire qu’il se transmet par la voie des airs. Jusqu’à 2 semaines après sa guérison un animal qui a été infecté continue d’excréter le virus. Il est donc important de ne pas placer l’animal en contact avec les autres moins de 2 semaines après sa guérison.

•Les signes cliniques de la maladie sont : Anorexie, fièvre, dépression, vomissements, diarrhée, problème oculaire, problèmes cutanés, problèmes neurologiques, problèmes respiratoires et hypoplasie de l’émail.

•On vaccine contre cette maladie vers l’âge de 6 à 8 semaines, puis une fois par mois jusqu’à 16 semaines.

•Les soins que l’on donne aux chiens qui souffrent de cette maladie dépendront des signes cliniques qu’ils démontreront en plus des traitements de support habituels.

•Le pronostique lié à cette maladie est réservé.

 

 

2-L’hépatite infectieuse canine : peut causer une mort rapide

 

L’adénovirus peut causer chez le chiot non-vacciné des symptômes gastro-intestinaux, avec ou sans des complications oculaires ou hépatiques

Le virus se transmet par la salive et les selles, et peut aussi être impliqué dans le complexe de la trachéobronchite infectieuse canines (ou toux de chenil, voir plus bas).

 

•C’est une maladie virale qui cause une hépatite.

•Son temps d’incubation est de 3 à 6 jours.

•Les signes cliniques la caractérisant sont : fièvre, gastro-entérite, adénite, amygdalite, uvéite, conjonctivite œdémateuse et kératite bleue.

•L’animal se remet en 10 jours de cette maladie.

•On vaccine à 8 semaines, 12 semaines et 16 semaines, puis ensuite une fois l’an.

 

 

3-Le parvovirus : un taux de mortalité d’environ 30 %

 

Le parvovirus est probablement la plus courante des graves infections pouvant atteindre le chiot. Le virus étant particulièrement résistant dans l’environnement (6 mois), un chiot n’a pas besoin de contact direct avec des selles contaminées pour le contracter. Les symptômes incluent diarrhée, vomissements, anorexie et abattement. La mort survient en quelques heures ou quelques jours si non traité, c’est pourquoi il est primordial de consulter rapidement un vétérinaire si votre jeune chiot présente ces symptômes.

 

•Gastroentérite hémorragique grave.

•L’incubation dure de 3 à 5 jours

•Les signes cliniques sont; diarrhées, vomissements, anorexie, déshydratation et fièvre.

•Ce virus est très résistant dans l’environnement (6 mois environ).

•Un animal contaminé élimine le virus dans ses selles durant deux semaines. Ce qui rend les selles contagieuses.

•Certaines races sont prédisposées à la maladie; Doberman, Rottweiler, Pitt-bull, Labrador, Anglish springer spaniel.

•Le vaccin se donne à l’âge de 6 à 8 semaines, puis une fois par mois jusqu’à 16 semaines, puis une fois l’an.

•Le seul traitement est de supporter l’animal alors qu’il combat la maladie.

•Une fois guérit, on isole le chien de ses congénères durant un mois.

•On doit vacciner les femelles reproductrices deux semaines avant l’accouplement.

 

 

4-Parainfluenza :

Ce virus, comme celui de l’hépatite, peut être impliqué dans le développement d’une toux de chenil.

 

 

LES AUTRES VACCINATIONS CONSEILLEES EN FRANCE

 

La leptospirose : en recrudescence

 

Transmission : par l’urine des animaux infectés, par un autre chien, un raton laveur, une moufette…

Les cas sont plus courants en automne et au printemps (la bactérie peut survivre longtemps dans les sols humides). Les symptômes peuvent varier énormément selon le sérovar impliqué, rendant le diagnostique plus difficile

fièvre, anorexie, ictère (jaunisse), augmentation marquée de la production urinaire ou au contraire absence d’urine, troubles de la coagulation.

Plusieurs complications allant jusqu’à la mort surviennent fréquemment, et l’infection peut se transmettre à l’humain, la vaccination est donc recommandée pour tous les chiens ayant accès à l’extérieur.

Les chiens doivent recevoir 2 doses à un mois d’intervalle, suivi d’un rappel annuel.

 

•Maladie bactérienne qui attaque les reins et le foie et qui est potentiellement mortelle.

•L’incubation dure de 5 à 6 jours.

•Les signes cliniques sont : gastro-entérite hémorragique à leptospirose, forme ictéro-hémorragique, néphrite leptospirosique ou hépatite chronique active.

•Le traitement inclu minimalement une antibiothérapie. En fonction des signes cliniques le vétérinaire peut juger nécessaire d'ajouter d'autres traitements.

•Un animal peut se contaminer au contact d’urine, de sang, d’un cadavre ou d’eau contaminée. Il peut également attraper la maladie par léchage ou en entrant en contact avec une lésion d’un animal contaminé.

•Les chiens de chasse sont particulièrement à risque.

•La vaccination se donne à l’âge de trois et quatre mois, puis une fois par an ou aux six mois pour les animaux à hauts risques.

•Cette maladie est une Zoonose potentiellement mortelle.

 

La trachéobronchite infectieuse canine (toux de chenil)

 

Cette maladie se caractérise par une toux importante et/ou des éternuements, pouvant durer de deux à quatre semaines. Surtout chez les chiots en bas âge, elle peut se compliquer en pneumonie. Comme son nom l’indique, elle se contracte principalement dans les endroits à forte concentration canine soit les pensions, les cours d’obéissance, les salons de toilettage et aussi les parcs à chiens. Les chiens fréquentant ces endroits devraient recevoir la vaccination, qui est d’ailleurs exigée par tous les centres d’obéissance et de pension sérieux. Il existe 2 types de vaccins disponibles sur le marché, ils présentent tous 2 des avantages et des inconvénients. Votre vétérinaire évaluera la situation de votre chien et choisira le vaccin le mieux adapté à sa condition. La vaccination intra-nasale est faite avec un vaccin vivant modifié. L'efficacité du vaccin est atteinte plus rapidement (donc idéale si votre animal a besoin d'être protégé très rapidement), mais il y a un faible risque que l'animal développe des signes cliniques de la maladie. La vaccination doit être répétée aux 6 mois. Il est également possible d'utiliser un vaccin tué que l'on injecte sous la peau. La primo-vaccination doit être répétée un mois plus tard, suivi d'un rappel annuel. La pleine efficacité du vaccin est atteinte quelques jours plus tard qu'avec le vaccin intra-nasal. Le risque d'effets secondaires est plus faible avec ce vaccin et la durée d'immunité est plus longue.

 

•C’est une maladie virale et/ou bactérienne (adénovirus II, par influenza, herpès virus, réovirus) qui affecte le système respiratoire.

•La contamination est aérosol et par les sécrétions oculo-nasales.

•Cette maladie est très contagieuse et est mortelle dans 20% des cas.

•L’incubation de la maladie dure de 5 à 7 jours.

•On traite aux antibiotiques, puis on donne un traitement de soutien.

•Il existe deux types de vaccin contre cette maladie; le vaccin intra-nasal qui agit rapidement (5 jours) et le vaccin sous-cutané. Si on décide de vacciner par la voie intra-nasale ont vaccine aux 6 mois. Pour le vaccin injectable il doit être administré 2 fois à 1 mois d'intervalle puis annuellement.

 

 

 

LA RAGE

 

La rage est une maladie fatale pouvant toucher tous les mammifères et se transmettant par une morsure ou tout autre contact sang/salive avec un autre animal infecté.

La vaccination, obligatoire pour traverser la frontière, protège donc l’animal de la maladie, mais aussi son entourage d’une éventuelle transmission.

La maladie étant toujours fatale pour l’humain, par souci de protection du public, la vaccination contre la rage est recommandée pour tous les chiens et les chats, ayant accès à l’extérieur ou non.

•Encéphalite virale et mortelle.

•Le virus peut être présent dans la salive de 8 jours à quelques heures avant les signes cliniques.

•Incubation : 1 semaine à 8 mois (selon la localisation de la morsure originelle).

•2 formes existent; la forme furieuse (chien enragé, troubles de comportements, agressivité) qui a pour résultat la mort entre 2 et 10 jours après l’apparition des signes cliniques et la forme paralytique (paralysie des muscles de la mâchoire, ils n’arrivent plus à avaler) qui entraîne le décès 2 à 3 jours après l’apparition des symptômes.

•Nous assistons à une hausse de cas au Québec.

•La rage est transmise par morsure.

•La maladie est présente dans tous les pays sauf : Angleterre, Nouvelle-Zélande, Hawaii, Japon et la Scandinavie.

•On administre un vaccin à l’âge de 3-4 mois, puis on fait un rappel aux années ou aux trois ans selon le protocole de vaccination utilisé.

•La vaccination existe aussi pour les humains.

•En cas de morsure, toujours bien laver la plaie au savon et contacter un médecin immédiatement.

•Cette maladie est une Zoonose mortelle.

 

 

 

SELON VOTRE PAYS OU VOTRE REGION Vous devrez aussi être vigilent

 

 

La maladie de lyme

 

Elle peut se développer lorsque le chien est piqué par une tique porteuse de la bactérie et affecte le plus souvent les articulations (arthrite).

La vaccination était autrefois réservée aux chiens voyageant aux États-Unis, où la maladie est relativement courante, mais une recrudescence de cas a été constatée au Québec dans les dernières années, la vaccination est donc maintenant suggérée pour tous les chiens allant à l’extérieur.

Les chiens doivent recevoir 2 doses à un mois d’intervalle, suivi d’un rappel annuel.

C’est une maladie bactérienne qui se transmet par la tique (petit acarien parasite). Aussitôt qu'en 24 heures, elle peut transmettre la maladie. Les signes cliniques de la maladie de Lyme sont les suivants : boiterie, anorexie, perte de poids, fièvre, léthargie, glomérulonéphropathie et insuffisance rénale.

 

•Les Golden-Retrievers et les Labradors sont des races prédisposées à cette maladie.

•On traite cette maladie à l’aide d’antibiotiques.

•La prévention de cette maladie se fait à l'aide d'un vaccin (il doit être administré 2 fois à un mois d'intervalle, puis annuellement.) et par l'application de produits topiques durant les mois à risque (avril à novembre).

•Afin de retirer la tique il est préférable de consulter un vétérinaire. Sans une technique appropriée, les pièces buccales peuvent demeurer dans la peau et causer une réaction inflammatoire locale parfois même accompagnée d'un abcès.

•Les animaux infectés ne sont pas contagieux, mais s'ils ne sont pas traités, ils deviennent des réservoirs pour la maladie (une tique qui les pique acquiérera la maladie et pourra la transmettre.)

•Le mode de transmission chez l'humain est identique à celui observé chez les animaux (piqûre par une tique). Chez l’humain, les signes cliniques sont; syndrome grippal, dans les cas sévères méningites, myocardites et uvéites.

 

BANK